LISVDHE/Droits de l'hommeLISVDHE

ACTIVITÉS

Maitre Lutala et Mr. Philip Busimba au camp Militaire-Katindo, juste venant du Parquet Militaire de Garnison de Goma.

Protection des victimes, témoins et défenseurs de droits humains. Aide légale aux victimes de viols et violences sexuelles, de tortures et autres personnes indigentes.

Cette activité consiste à prendre des mesures de protection des victimes de la catégories indigentes des mépris des hommes forts économiquement. Elle est aussi un pogramme qui s'occupe de la prise des mésures pour la sécurité des défenseurs de droits de l'homme en danger ainsi que des victimes qui encourent des risques.
La mesure de protection est prise tenat dument compte de l'environnement qui se présente d'une personne à l'autre; Pour ce faire, cette mesure peut etre juridique ou judiciaire, matérielle, ou soit une évacuation...

Mathieu Mufanzala, Secrétaire Général de la LISVDHE en route sur la moto vers une mission l'enquête sur les violences sexuelles perpétrées par les forces de l'ordre

Enquête ou recherche sur la situation des droits de l'homme (documentation des cas faisant état de violations des droits humains)

LISVDHE dans sa mission de recherche sur la situation des droits de l'homme, et pour s'assurer de la précision, organise des missions de terrains où les violations ont été commises. Ici, peut entrer en contact avec les proches des victimes, les représentants des victimes, les rescapés, les co-victimes, co-détenus, les autorités locales, les acteurs de la sociétés civiles locales etc. 

Mathieu agent de la LISVDHE, en pleine campagne de sensibilisation

Vulgarisation des différents textes juridiques tant nationaux, régionaux qu'internationaux relatifs aux droits de l'homme.

LISVDHE va de loin du principe qui dit '' Nul n'est sensé ignoré la loi''. Pour LISVDHE ceci serait une manière d'éviter des simples excuses sur ce qui de la responsabilité pénale en cas d'une commission d'une quelconque infraction. Par contre, en elle, personne ne maitrise la loi. Si tel serait le cas, la valeur d'un avocat ne s'explirait en rien. C'est pourquoi, pour tirer les bénéficaires de ses activités de l'ignorance, la vulagrisation des textes seraient indispensable. Pour ce faire, différents textes ont été reproduits sur des affiches et des dépliants qui ont été gratuitement distribués à la population. Dans le meme cadre, des émisions radiophoniques ont été organisées pour cette fin. Autres, et de manière formelle, des vulgarisations des textes ont été effectuées via des conférences débats etc.

Les prisonniers de la Prison centrale de Rutshuru au Nord-Kivu

Observation des conditions de détention, 

LISVDHE organise des visites dans différentes maisons de détentions ou dans des prisons. A l'occasion de cette activité, LISVDHE parle avec des victimes, identifie leurs besoins des prévenus, s'assure des conditions de détention, etc.

Cette activité le sert pour lutter contre la torture et les dispations forcées. Ainsi, la viste est parfois avisée ou soit effectuée en toute surprise. Ceci depend des circonstance dans lesquelles l'activités est souhaitable. Parfois celle-ci peut dépendre de l'organsation interne de l'organisation ou soit de la demande des membres des personnes en détention, et surtout ceux qui doutent des conditions de détention de leur.
Résolution pacifique des conflits (médiation)

Cette activité consiste à faire assoir les parties en conflits et leurs faire voir comment trouver une solution à l'amiable au conflit leurs oppose. Au cours de la meme activité, la proposition peut réjétée par une des parties et surtout quand celle-ci se croit plus influente en raison de sa sitaution économique ou en raison de ses affiliations ou relations avec les autorites politiques du pays. 
Education civique
EDUCATION DES ADULTES : ALPHABETISATION 
ALPHABETISATION DES ADULTES

Rutshuru est l'un des territoires victimes des affres des différentes guerres de l'Est de la République Démocratique du Congo. Certes, les femmes en ont trop subi. Pas mal n'ont eu change d'affronter l'école. C'est pourquoi nombreuses ne savent pas lire, écrire ni compter. Ce qui leurs expose au mépris et d'autres d'innombrable problème de la vie. Elles n'ont pas accès à l'emploi. La seule chose qui ne leurs reste c'est de s'adonner à la débauche. LISVDHE pour pouvoir intervenir à leurs coté, a intégrer un programme d'alphabétisation des adultes.




Droits de l'homme